Comment calculer sa capacité d’emprunt hypothécaire ?

La première question que l’on se pose, en général, quand on souhaite faire une demande de prêt, c’est « Combien puis-je emprunter ? »
Pourtant la vraie question devrait être celle-ci : « Quel montant suis-je capable de rembourser ? », c’est la capacité d’emprunt.
Pour connaitre la réponse, nous vous conseillons de demander une simulation de crédit en ligne, gratuite et rapide, afin d’évaluer votre capacité d’emprunt immobilier.

Les critères premiers pris en compte :

Pour obtenir un prêt vous devez vous adresser à une banque ou une société de crédit, celle-ci, pour évaluer votre capacité d’emprunt tient compte de différents éléments tels que :
– Les revenus du ou des emprunteurs : salaires, les rentes, les revenus extérieurs …
(Uniquement les revenus saisissables, donc pas les allocations familiales, les actions, les pensions alimentaires, le 13ème mois …
– Les charges en cours : les autres crédits, les dettes fiscales, les pensions alimentaires, …
– Le loyer actuel
– Les personnes à charge : enfants, parents, …
C’est pourquoi le demandeur devra fournir son dernier avertissement extrait de rôle, des fiches de salaires, le contrat de travail, …
Avec ces données, en fonction des revenus et charges, le taux d’endettement est calculé, il est très important car c’est lui qui conditionne la capacité d’emprunt d’une personne. Ensuite les mensualités du crédit hypothécaire sont établies : raisonnablement, il ne faudrait pas que la capacité d’endettement (l’ensemble des crédits) dépasse 33% des revenus nets disponibles pour une personne seule, de 40 à 55% pour les couples mariés.
Les mensualités sont aussi calculées en fonction du montant emprunté et de la durée du remboursement, un taux différent étant appliqué selon les formules par le courtier ou le banquier.

Les autres éléments importants pris en compte :

D’autres critères sont pris en ligne de compte dans les conditions d’octroi d’un prêt, ils peuvent intervenir dans le calcul capacité d’emprunt :

  • La valeur du bien pour lequel est demandé le prêt
  • Le statut professionnel de l’emprunteur, la stabilité d’emploi
  • La situation familiale : en couple ou célibataire, divorcé, …, les personnes à charge, …
  • Un apport de fonds personnels, propriétaire d’autres biens immobiliers, …

Ces éléments influencent la décision finale du prêteur, la capacité de remboursement peut être revue à la hausse si la personne a des revenus très importants par exemple, tant qu’il est capable de faire face au remboursement du crédit.

Chaque société de crédit analyse les dossiers de prêt hypothécaire selon une politique qui lui est propre, les conditions varient donc d’un établissement à l’autre.
La nouvelle réglementation européenne et son obligation de fournir une fiche ESIS standard pour chaque demande de crédit avec la généralisation du TAEG, facilite la comparaison entre les différentes offres de crédit.