Vous êtes ici:

Tout savoir sur les prêts pour travaux de rénovation

Cuisine à refaire, salle de bain à rénover, façade à ravaler, revêtement du sol à remplacer, jardin à aménager, toiture ou murs à isoler, terrasse ou véranda à construire… Ces travaux vous permettront de revaloriser votre patrimoine et de personnaliser votre habitation, mais il faut reconnaître qu’ils nécessitent un investissement assez important. Si votre épargne n’est pas suffisante pour les financer, n’hésitez pas à contracter un prêt pour donner vie à votre projet. Vous aurez le choix entre le prêt rénovation et le crédit hypothécaire.

Prêt rénovation : solution souple pour réaliser les travaux de rénovation

Que vos travaux de rénovation soient dans la nécessité absolue ou seulement destinés à améliorer votre habitation, cela reste toujours un assez lourd investissement. Pour trouver la meilleure solution de financement, référez-vous à l’ampleur et à la nature des travaux à réaliser. Vous pourrez accéder au crédit rénovation qui offre un taux d’intérêt fixe tout au long de la durée de l’emprunt.

Aucuns frais de dossier ni d’actes de crédit ne vous seront exigés. Vous n’aurez pas non plus besoin d’avoir une garantie. Une déduction fiscale vous sera accordée, mais sous certaines conditions. Vous devrez tout de même présenter un devis ou une facture au prêteur.

En cas de travaux de rénovation destinés à améliorer la performance énergétique de votre habitation, il est possible de bénéficier d’un taux préférentiel et des primes de la part des collectivités territoriales. Vous pourrez obtenir plus de 2 000 euros, mais à un taux plus élevé, parce que le ce type de prêt facile à souscrire ne requiert aucune garantie.

Opter pour le crédit hypothécaire : empruntez beaucoup à un taux attractif !

Le crédit hypothécaire peut aussi être accordé aux propriétaires souhaitant réaliser de gros travaux de rénovation sur leur logement. Une durée de remboursement plus longue, une déduction fiscale sur une partie des intérêts payés et du capital amorti ainsi qu’un taux intéressant sont au rendez-vous. Mais en contrepartie, vous devrez mettre en garantie votre bien immobilier sur lequel seront réalisés les travaux de rénovation. La souscription à ce type de crédit est, par ailleurs, plus difficile et exige des frais. Pour contracter un prêt hypothécaire, deux possibilités s’offrent à vous : vous pourrez utiliser votre prêt déjà existant ou souscrire un nouveau crédit hypothécaire.

Pour le premier cas, il est possible de demander à nouveau l’emprunt de la somme déjà remboursée. Cette restructuration de prêt existant vous permettra de vous épargner des frais d’actes de crédit tels que les honoraires du notaire ou encore les droits d’inscription. Vous ne vous acquitterez que des frais de dossier de l’établissement de prêt. Le taux d’intérêt sera déterminé selon le taux du marché, lors de la restructuration.

Vous pourrez faire une souscription à un nouveau prêt si la somme déjà remboursée de votre prêt existant ne vous permet pas de financer la totalité des travaux. Il vous faut dans ce cas une nouvelle hypothèque. Vous serez donc obligé de payer les frais d’actes de crédit.